Roméo à la découverte de la nourriture mexicaine !

« Magique »

À propos de moi

Je m’appelle Roméo, j’ai 20 ans et je suis étudiant en licence de lettres et sciences politiques à l’université de Poitiers.

À propos de mon voyage

Je suis parti voyager de Mexico jusqu’à Yucatán (Mexique) pour filmer un documentaire.

En quelques mots

C’était une expérience formidable, j’ai voyagé dans des endroits improbables afin d’étudier la nourriture traditionnelle au Mexique.

J’ai commencé mon périple à Mexico et j’ai découvert une ville magnifique, pleine de vie. J’ai eu la chance de pouvoir me rendre dans une communauté perdue dans les montagnes de l’état de Puebla, et j’ai pu discuter avec des gens qui n’avaient jamais vu un Français de leur vie !

Oaxaca m’a également beaucoup plu, avec sa gastronomie très riche et ses couleurs chatoyantes.

La nourriture au Mexique est très riche, très colorée et elle varie beaucoup d’une région à l’autre. Il y a beaucoup de traditions culinaires que je ne connaissais pas.

Enfin, je me suis rendu dans la forêt Lacandone, près du Guatemala, où j’ai pu rencontrer une famille lacandone, groupe autochtone de cette zone très reculée du monde. J’ai pu discuter avec un chaman et faire un tour dans la forêt luxuriante.

C’était mon premier voyage seul et en sac à dos, donc je n’ai pas vraiment vu le temps passer. À la fin, la fatigue m’a rattrapé, car je faisais beaucoup de choses tous les jours. Plusieurs jours, je n’ai quasiment pas dormi pour me rendre sur des lieux importants pour filmer mon documentaire, mais je ne regrette rien.

Ce qui m’a surpris

La gentillesse des gens. Plusieurs fois, j’ai été accueilli à bras ouverts, et on m’a offert de nombreux cadeaux et repas. Par exemple, je n’avais pas d’endroit où dormir à Oaxaca, et un jour avant d’arriver dans la ville, en mangeant des tacos, j’ai discuté avec un homme, qui ne me connaissait pas, mais qui a appelé sa cousine, et j’ai pu dormir chez elle quelques jours !

As-tu rencontré des difficultés ?

Je me suis fait voler une fois dans le bus, mais plus de peur que de mal heureusement. Tout s’est bien fini. J’ai également été malade vers la fin de mon voyage, mais je devais quand même prendre le bus pour ma prochaine destination (imaginez, après 10h à vomir, vous devez marcher 20 minutes pour prendre un bus de 8h vers Mérida, et une fois sur place, sans argent pour un taxi, vous devez marcher 1h30 avec une température de 40 degrés à l’ombre, je ne le recommande pas !). Sans doute un des pires moments de ma vie, par chance le garçon chez qui je dormais était compréhensif. Après quelques jours, tout s’est arrangé.

Comment as-tu financé ton voyage ?

Avec la bourse de voyage Zellidja (aussi pour les Belges) et l’association Cœur de Maïs (échanges culturels franco-mexicains).

Des conseils ?

Il faut bien préparer son budget et faire une carte de son voyage, même si la théorie ne ressemble jamais à la réalité, elle permet au moins de se faire une idée de la direction de son voyage.

Aussi, sur place, parler au maximum à des gens dans la rue, et passer par l’application couchsurfing (site qui permet de trouver un logement chez l’habitant) qui m’a permis de rencontrer énormément de gens.

Bref

J’ai appris à organiser un voyage de A à Z, et à réaliser un documentaire pendant ce voyage, ce qui n’était pas chose aisée.

Partage ce témoignage

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Amérique

Eva et sa 2e rhéto en Alaska

Je suis partie faire une 2e rhéto en Alaska (Eagle River) et en Allemagne à Hamburg.1er semestre : Alaska ! Je n’aurais jamais imaginé, en

Europe

Coline en voyage au Danemark

J’ai toujours eu envie de voyager, mais je ne l’avais jamais fait auparavant, car je ne m’en sentais pas capable, je pense. Ce voyage m’a

Amérique

Sarah au Canada

Je suis partie au Québec, à Lennoxville (Sherbrooke), faire une partie de ma 3e année de bachelier.Je souhaitais avant tout améliorer mon anglais. De plus,