Raphaëlle

"Aventure, autonomie, bonheur, plaisir, folie, souvenirs".

Raphaëlle, publié le 14 mai 2019.
A propos de moi

Je m'appelle Raphaëlle, j'ai 20 ans, je viens du Canada et je termine présentement ma technique en éducation spécialisé.

A propos de mon voyage

Je suis partie pour moi, pour l’expérience et pour revenir en ayant grandi sur le plan personnel et professionnel.

En quelques mots

Premièrement, ça a été un certain choc pour moi d’arriver dans un petit village comme Virton. J’adore les grandes villes où on peut passer inaperçu. Je ne me suis jamais sentie autant étrangère, je ne peux aborder quelqu’un sans avoir des remarques sur mon accent. On finit par s’y faire tout de même. Ce n’est pas une mauvaise chose en soi parce qu’en Belgique, les Québécois sont très bien vus, j’ai eu seulement de chouettes commentaires. Mais sinon j’ai essayé de voyager un peu. Je suis allée à Bruxelles, Liège, Anvers, Ostende, Bruges, Rotterdam et Berlin. J’ai des souvenirs unique à chaque endroit. Je me sens privilégiée d’avoir pu visiter ces endroits. Mon stage à été une expérience vraiment enrichissante, je suis tellement nostalgique de devoir quitter mon équipe de travail. J’ai fait mon stage à la Maison de Jeunes de Virton. C’est vraiment un chouette endroit. Mon équipe de travail était superbe, ce sont des personnes très dévouées à leur travail, c’était beau à voir. Ça finit bien mon passage au collégial honnêtement.
Il y a des moments plus difficiles, mais ça fait partie de l’expérience. Je crois que ces moments sont nécessaires pour vivre l’expérience à 100%. C’est ça la vie, ça ne peut pas aller à 100% constamment, on ne serait pas capable d’apprécier sinon.

J'ai aimé ...

J’ai immédiatement aimé le charme de Virton. C’est visuellement très joli. Sinon j’ai trouvé les gens très accueillants, c’est rassurant quand t’es loin de tous tes repères.

J'ai été surprise par ...

Ce qui m’a surprise le plus, c’est vraiment la barrière de la langue. Je suis assez habituée à l’accent belge et français parce que j’habite près de Montréal. C’est une ville vraiment multiculturelle, alors étant habituée j’ai pris pour acquis que les gens allaient être habitués aussi. Aussi, je suis vraiment surprise de moi-même. Je suis vraiment fière d’être partie. Je croyais que le temps allait être plus long que ça, mais avec mon départ qui arrive dans quelque jours j’ai plutôt l’impression d’être partie juste deux semaines. Je crois que c’est un bon signe, ça prouve que j’ai aimé mon expérience.

Ce que je retire de cette expérience, c'est que...

Je suis extrêmement fière de moi. C’est un sentiment incroyable. J’ai l’impression qu’il faut le vivre pour pouvoir comprendre. Je souhaite à tout le monde d’avoir l’opportunité de partir à l’international. C’est tellement enrichissant sur le plan personnel de devoir se retrouver face à soi-même. J’ai vraiment grandi de cette aventure et je vais revenir chez moi avec des souvenirs inoubliables.

Des conseils?

Pour gérer des phases de Homesick ?
Le meilleur moyen c’est d’en parler. Ce n’est pas sain de garder tout pour soi. C’est humain de ne pas être bien à 100% 24h/24 7j/7. Les gens t’entourant dans ta nouvelle réalité ne peuvent pas toujours comprendre, mais ils peuvent t’écouter. Aussi, se donner le droit de se sentir ainsi c’est toujours aidant. Parfois on a tendance à vouloir se montrer plus fort que ce que l’on est, mais on a le droit à nos moment de vulnérabilité. Sinon je dirais aussi de se faire plaisir. D’aller prendre une marche, boire une bière, tenir un carnet de voyage pour écrire ses ressentis, envoyer des cartes postales, appeler ses proches, etc. Chacun doit trouver ses propres moyens, mais il est primordial d’accepter sa situation. Aussi si cette phrase peut aider: « Ne pas oublier que c’est temporaire ». Le retour arrive plus vite que l’on pense, alors il faut en profiter.

Pour s’intégrer une fois sur place ?
C’est une question assez difficile pour moi de répondre. Étant en stage et étant dans un petit village ce n’est pas la chose qui a été la plus facile. Je dirais que le meilleur moyen de rencontrer des gens était d’aller boire un verre hahaha. Sinon, en général, il peut être bien de s’informer des activités possible à faire, ça facilite les rencontres. Par exemple, à Virton il y a un stade de foot. Je suis donc allée voir quelques matchs et j’y ai rencontré des gens.

Bref

À tous les gens qui hésitent à partir, je vous dis de foncer 🙂

Partager le témoignage :

Ce récit t'a plu, mais tu as plein de questions ?
N'hésite pas à contacter l'auteur !

ou par email :

sauveraphaelle@gmail.com

Tu veux plus de témoignages?

Pauline en stage professionnel en Espagne

EuropeExpériencesTravailler et/ou voyager à l'étranger - 6 mois

Après mes études supérieures, je suis partie faire un stage professionnel à Barcelone.