Pauline en 2e rhéto en Oregon

« Une année tremplin »

À propos de moi

Je m’appelle Pauline, j’ai 23 ans et je suis en Master 2 en sciences de la population et du développement.

À propos de mon voyage

Je suis partie en 2e rhéto aux États-Unis, en Oregon.

En quelques mots

J’allais à l’école de 7:30 à 15:00. Après, je pratiquais un sport. J’ai pratiqué un sport par saison : cross-country, natation et athlétisme.

J’ai vécu dans une première famille d’accueil avec 6 enfants en dessous de 6 ans. Ils étaient sympas et bienveillants, mais leur mode de vie et l’ambiance à la maison ne me correspondait pas. J’ai donc changé de famille en novembre.

Les parents de mon coach d’athlétisme et d’une coéquipière ont fait le choix de m’accueillir. J’appréciais déjà beaucoup cette famille et j’avais déjà eu l’occasion de les rencontrer lors de divers événements de cross-country. Entre eux et moi, ça a collé directement !

Le changement de famille d’accueil arrive chaque année et je n’avais personnellement pas eu de témoignage à ce sujet avant de partir. J’espère qu’en me lisant vous ne serez pas effrayé. Pour moi, cette étape a été une épreuve qui m’a rendu plus forte. Aussi, sans ma première famille je n’aurais jamais rencontré ma deuxième famille avec qui j’entretiens toujours des liens forts ! D’ailleurs, ma sœur d’accueil viendra me rendre visite cet été !

En ce qui concerne ma routine, la semaine c’était le train-train quotidien : école et sport. Le week-end était réservé aux compétitions sportives et ma sœur d’accueil avait souvent entre 4 à 6 amis qui logeaient à la maison ! Ma famille était très accueillante !

J’ai eu l’occasion de voyager à Seattle et à la mer avec ma famille d’accueil. J’ai aussi été à Las Vegas et au Grand Canyon avec mon organisme d’accueil. Je suis également allée tirer avec mon frère d’accueil en forêt !

Comment gérer le mal du pays ?

En cuisinant pour ta famille d’accueil, ainsi tu leur amènes un peu de Belgique et tu peux manger un bon plat belge 😉

Comment as-tu géré le changement de famille d’accueil ?

Je l’ai surmonté en discutant avec d’autres participants de mon organisme d’envoi, avec la coordinatrice locale et celle de mon organisme d’envoi en Belgique, toutes deux à l’écoute de moi et de mes parents. Enfin, la positive attitude m’a permis de surmonter cette difficulté facilement.

Comment s’est passé ton retour ?

Bien, je n’ai pas eu de crise du retour. Mais la première année, ma famille d’accueil m’a beaucoup manqué et la nostalgie des USA était fort présente. J’ai bien géré cela et je n’ai pas eu de soucis pour la poursuite de mes études.

Un conseil ?

Ne pas se comparer aux autres étudiants d’échange de ta promo. Chaque expérience est unique.

Bref

Cette année m’a apporté tant de choses que je ne saurais résumer en quelques lignes ! Maturité, découvertes, rencontres… Merci à mon organisme d’envoi et bonne route au nouvel aventurier qui me lit 😉

Partage ce témoignage

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Amérique

Odile, les enfants et la Colombie

Après ma rhéto, je suis partie faire du volontariat en Colombie, à Mocoa.Le projet se déroulait dans une école maternelle-primaire. J’y allais donc tous les

Amérique

Cécile en secondaire au Canada

Je suis partie, car j’avais envie d’ailleurs, de rencontrer des gens, une nouvelle culture, d’améliorer mon anglais, de sortir de ma zone de confort, de

Amérique

Estel en 2e rhéto aux USA

Ça été un voyage que je n’oublierais jamais. J’ai vécu dans deux familles d’accueil différentes ! La première à Clarksville et à Franklin pour la