Louison, en roadtrip en solo en Islande

« Dans une aventure comme ça, les émotions sont quadruplées et donc c’est très intéressant de voir ce qu’il peut en ressortir. On apprend à mieux se connaitre ! »

À propos de moi

Je m’appelle Louison Martin, j’ai 25 ans et j’ai lancé « alalu », une marque de lingerie belge et éco-responsable.

À propos de mon voyage

Je suis partie 2 semaines en roadtrip en solo en Islande, car j’avais besoin de sortir de ma zone de confort et de tester quelque chose que je ne me sentais pas capable de faire : un voyage en solitaire. La vie que j’avais ne me convenait pas à ce moment-là alors j’ai décidé de partir pour changer de routine. Ça fait très peur de voyager dans un pays où l’on ne connait rien ni personne et c’est encore plus effrayant de changer d’endroit chaque jour, car on perd tous ses repères. Pourtant, après coup, je me rends compte de la chance que j’ai eue de vivre cette expérience !

En quelques mots

J’ai traversé le pays en 10 jours à bord d’une voiture de location, une Dacia Duster blanche. En solitaire, j’ai opté pour des nuits dans des Airbnb et des hôtels. La location de voiture a été ma clé vers la liberté, me permettant d’explorer les sites touristiques emblématiques (Godafoss, Svartifoss, Reynisfjara, Snæfellsjökull…) tout en découvrant des trésors cachés le long de la route. Je suis aussi partie en expédition et j’ai eu la chance d’observer des baleines. Sur ma route vers l’aéroport, j’ai fait un petit détour imprévu et ai été témoin d’un spectacle époustouflant : l’éruption d’un volcan. Entre les incontournables et les endroits plus secrets, mon périple en Islande a été une expérience unique et mémorable.

Des paysages à couper le souffle

L’Islande est un pays absolument incroyable ! J’ai pu voir des paysages à couper le souffle et des choses que je ne verrai qu’une fois dans ma vie, ce qui a rendu chaque moment de mon voyage plus intense.

Sentiment de solitude

Étant une personne solitaire, j’ai été très surprise de ressentir un sentiment de solitude. C’est la seule chose qui m’a déplu. Dans une aventure comme ça, les émotions sont quadruplées et donc c’est très intéressant de voir ce qu’il peut en ressortir. On apprend à mieux se connaitre !

La préparation de mon voyage

Selon moi, un voyage comme ça, ça se prépare. J’avais planifié chaque journée, loué une voiture et réservé tous les logements. Je savais exactement ce que j’allais aller visiter. Ça m’a rassuré de savoir exactement ce que j’allais faire. Cependant, si un imprévu se produit, il ne faut pas voir ça comme une épreuve à surmonter, mais plutôt comme une occasion de découvrir quelque chose d’inattendu.

Un conseil ?

Pour moi, dans un voyage en solitaire comme pour n’importe quelle expérience, il ne faut pas avoir peur de se lancer et d’aller vers les autres.

Bref

Avec ce voyage, je me suis prouvé que je pouvais faire des choses qui me semblaient insurmontables et qu’il fallait absolument sortir de sa zone de confort pour reprendre le contrôle de nos vies quand ça ne nous convient plus.

Partage ce témoignage

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Amérique

Valérie en PVT au Canada

À 28 ans je suis partie en PVT au Canada.Après une rupture difficile, je devais partir, voir autre chose. Je suis partie seule. J’ai quitté

Étudier à l'étranger

Raphaëlle, Canadienne en Erasmus à Virton

Premièrement, ça a été un certain choc pour moi d’arriver dans un petit village comme Virton. J’adore les grandes villes où on peut passer inaperçu.