Louison, en PVT au Canada

« Il faut partir pour se découvrir ! »

À propos de moi

Je m’appelle Louison Martin, j’ai 25 ans et j’ai lancé « alalu », une marque de lingerie éco-responsable et « made in Belgium ».

À propos de mon voyage

J’ai voyagé pendant un an en PVT à Vancouver car j’avais besoin de nouveauté et de sortir de ma zone de confort.

En quelques mots

Je suis partie en l’espace de 2 semaines après avoir obtenu un job depuis la Belgique. C’est très déstabilisant de partir seule vers l’inconnu mais très excitant à la fois. J’ai d’ailleurs vécu la meilleure année de ma vie ! J’ai rencontré des gens incroyables. J’étais 100% indépendante pour la première fois : j’ai payé mon premier loyer avec mon propre argent, j’ai payé mes propres impôts,…

Une adaptation rapide

Ce n’est jamais très facile de s’adapter à une nouvelle vie, un nouveau boulot, des nouvelles personnes,… mais j’avais tellement besoin de nouveauté et de découverte que je me suis vite habituée et je me suis très vite bien sentie. D’ailleurs, j’ai été surprise de m’adapter aussi vite parce que même si j’aime sortir de ma zone de confort, c’est tout de même pas si évident de changer toutes ses habitudes d’un coup.

Expérience bénéfique à tous les niveaux

J’ai adoré Vancouver et particulièrement le fait d’être vouée à moi-même et de devoir me débrouiller toute seule pour tout. Même les aspects un peu plus « négatifs », comme le fait que j’ai eu des difficultés à m’intégrer dans mon équipe de travail au début, n’ont finalement été que bénéfiques car ils m’ont obligés à me dépasser et donner tout de moi-même pour que ça se passe au mieux.

Un retour difficile

J’ai eu beaucoup de mal à rentrer. J’aimais tellement ma vie à Vancouver qu’il m’a fallu plusieurs mois pour retrouver une vie qui me convienne en Belgique. Ça a vraiment été compliqué.

Quel conseil pour se lancer ?

Selon moi, avant de partir il faut juste préparer tout ce qui est administratif et pratique. Pour le reste, il ne faut pas avoir d’attentes et justement se laisser surprendre par les choses.

Bref

Je n’ai retiré que du positif de cette expérience et j’ai appris qu’il ne faut pas avoir peur du changement et de sauter le pas. Il faut partir pour se découvrir !

Partage ce témoignage

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Océanie

Léna, en PVT en Nouvelle-Zélande

« Nous vivons un voyage rempli d’apprentissages : d’un métier (culture de kiwis), d’une langue, de la vie en communauté, de nous-mêmes… »