Jean-Pascal, saisonnier dans le Sud-Ouest de la France

À propos de moi

Je m’appelle Jean-Pascal, j’ai 23 ans et je suis second de cuisine dans un restaurant gastronomique dans le Sud-Ouest de la France.

À propos de mon voyage

Cela fait maintenant 3 ans que je travaille en France, je suis parti à l’âge de 20 ans. J’avais besoin de changement, de renouveau. J’ai d’abord été à Valthorens, puis à Saint-Raphaël, au Val d’Isère et maintenant je suis à Hossegor.

En quelques mots

L’avantage d’être saisonnier c’est de rencontrer beaucoup de monde. On crée des amitiés pour une saison ou pour plus longtemps. On s’amuse beaucoup en saison, on fait beaucoup la fête mais c’est aussi beaucoup de travail. Personnellement, je m’étais dis que je ne retournerais pas 2 fois au même endroit pour explorer d’avantages mes possibilités mais quand je suis arrivé l’année dernière aux Hortensias du lac à Hossegor, j’ai eu la chance de passer second de cuisine dans la saison et d’évoluer, créant une complicité avec mon chef. Et aujourd’hui, j’aimerais bien me poser ici et y faire ma vie car j’adore l’endroit et mon travail.

Le jour du départ

Le jour du départ est un jour particulier, j’étais triste de laisser ma famille l’air de rien. Ensuite, je me suis accoutumé à la vie des français, acclimaté aux personnes avec qui j’étais et une fois que j’ai commencé à travailler, je me suis fait vite à cette nouvelle vie.

Être loin de sa famille n’est pas toujours simple et surtout lorsqu’il s’agit de partager des moments importants. Je suis d’ailleurs toujours content de revenir 1 à 2 mois par an en Belgique pour revoir tout le monde, profiter et décompresser.

Les rencontres

Je trouve que le plus cool de l’expérience c’est les rencontres avec les autres saisonniers. On peut tomber sur des personnes incroyables, avec qui on reste amis pour de longues années, ce qui nous permet de voyager partout dans le monde par la suite.

Faire ses preuves

Le plus difficile lorsqu’on est saisonnier c’est de faire ses preuves au travail, de prouver qu’on est motivé et qu’on en veut !

Conseils / bons plans

Pour bien se préparer au départ, il faut faire attention aux démarches administratives qui peuvent être longues et compliquées entre la France et la Belgique. Il faut bien se renseigner sur l’endroit dans lequel on se rend.

En tant que saisonnier, je dirais que c’est important de choisir des beaux hôtels/restaurants pour commencer, ça permet d’ouvrir pas mal de portes pour la suite des saisons.

Pour ne pas souffrir du mal du pays, je dirais que l’important est de rester en contact régulier avec sa famille.

Une fois sur place, il faut s’investir à fond dans son boulot au départ, et après l’intégration se fera naturellement. Faire la fête avec les autres saisonniers peut aussi aider ! Au niveau des dépenses, il faut prévoir de bonnes économies avant un voyage comme celui-là et surtout, ne pas trop dépenser la première année, même si on veut profiter de l’expérience à fond !

Bref

Je retire de cette expérience beaucoup de positif : de l’humilité, de l’expérience et de belles rencontres.

Partage ce témoignage

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Europe

Charlotte sur le chemin de Compostelle

Un jour, dans la cathédrale de Bayonne, j’ai vu un groupe de mecs, avec un sac à dos, bonheur aux lèvres qui faisaient tamponné leurs

Asie

Adeline en PVT à Séoul

Je suis partie avec le Programme Vacances Travail (PVT). C’était fabuleux ! Je suis partie vivre un an à Séoul avec ma meilleure amie.