Coline en voyage au Danemark

« Se perdre pour mieux se retrouver »

À propos de moi

Je m’appelle Coline, j’ai 20 ans et je fais des études de cinéma à Lyon.

À propos de mon voyage

Je suis partie au Danemark sur le thème de l’écologie et du bonheur.

En quelques mots

J’ai toujours eu envie de voyager, mais je ne l’avais jamais fait auparavant, car je ne m’en sentais pas capable, je pense. Ce voyage m’a permis de me prouver à moi-même (et à mon entourage) que j’en étais capable.

J’ai reçu une bourse de Zellidja pour financer mon voyage. Zellidja c’est une association française qui donne des bourses de voyage à des jeunes francophones entre 16 et 20 ans qui s’engagent à partir pour un voyage en solitaire en effectuant un projet d’étude sur le sujet de leur choix. Le montant maximum des bourses est de 900 euros, j’ai personnellement reçu 850 euros. Mon sujet d’étude était l’écologie et le bonheur au Danemark. Je suis des études de cinéma et j’ai donc réalisé un documentaire sur ce sujet !

Je me suis rendue au Danemark en train. Après 22 heures de voyage, j’arrive le 1er août 2021 à Copenhague. J’y ai passé 10 jours, à explorer, découvrir la vie quotidienne danoise, mais aussi à rencontrer des personnes pour les interviewer à propos de mon étude.

Comme j’avais un budget assez restreint (mais aussi parce que je voulais rencontrer des locaux !), j’ai fait du couchsurfing pendant presque toute la durée de mon voyage. Couchsurfing c’est un site internet qui permet de rencontrer des locaux partout dans le monde et d’être hébergé (ou bien d’héberger quelqu’un·e) gratuitement. Enfin depuis 2021, il faut payer un abonnement pour accéder au site, et même si ça casse un peu le principe de gratuité, ça reste très peu et c’est vite rentabilisé.

On m’avait prévenu que je pourrais avoir du mal à trouver des hôtes, mais en vrai ça s’est plutôt bien passé. À part les rares fois où je m’y suis pris vraiment au dernier moment (le jour même) et où il m’a donc fallu me résoudre à réserver une chambre dans une auberge de jeunesse. Mes hôtes étaient tou·te·s super sympas et m’ont bien souvent offert à manger en plus de l’hébergement, ce qui m’a permis de faire des économies du côté de l’alimentation (parce que le coût de la vie au Danemark est vraiment très élevé). Sinon, le reste du temps j’essayais le plus possible de me faire à manger moi-même plutôt que de manger dehors, afin de ne pas trop dépenser.

Puis le 10 août je me suis rendu sur l’île de Bornholm, au beau milieu de la mer Baltique. J’ai passé 2 semaines en tant que bénévole dans un écovillage au milieu de la forêt. Il y avait 5 autres bénévoles en même temps que moi et j’ai vraiment passé deux super semaines. On travaillait environ 4-5 heures par jour (la plupart du temps du jardinage et du bricolage) et le reste du temps on était libre de faire ce qu’on voulait. J’étais nourrie et logée en échange de mon travail. L’écovillage faisait aussi du dumpster diving (= aller fouiller dans les poubelles des supermarchés pour récupérer des aliments qui ont été jetés, mais qui sont encore consommables). C’est super, car ça permet de se nourrir gratuitement, et en plus, ça réduit le gaspillage alimentaire. Ces deux semaines ont été les meilleures de mon voyage, elles m’ont permis de faire des rencontres formidables et de vivre des moments inoubliables.

Puis pour la fin de mon voyage je me suis rendue dans plusieurs endroits aux quatre coins du Danemark pour y réaliser des interviews et rendre visite à des amis, à Aarhus, Skanderborg, Ribe, Dyssekilde (un autre écovillage) pour finalement revenir à Copenhague. Comme pour le reste de mon voyage, j’ai fait du couchsurfing et je me suis déplacée en train (en m’essayant par moment au stop, mais j’ai vite abandonné à cause de mon manque de patience ahah).

Comment s’est passée ton arrivée sur place ?

C’était mon premier voyage seule, et à mon arrivée à Copenhague j’ai été assez dépaysée. En plus, je n’avais nulle part où dormir le soir même donc c’était un peu la panique et je me suis sentie très seule. Mais les choses se sont vite améliorées !

Ce qui m’a surpris

L’empathie et la confiance des Danois·e·s ! Par exemple, un de mes hôtes Couchsurfing m’a laissé son appartement alors qu’il partait en vacances quelques jours, et que je ne le connaissais que depuis quelques jours. Ça serait impensable en France.

Des bons plans à partager ?

Le site Workaway aussi, qui permet de faire du volontariat à l’étranger. Aussi, au Danemark il y a plein de cabanes en bois (« Shelters ») où on peut dormir gratuitement ! Cool aussi si tu veux économiser sur l’hébergement.

Comment s’est passé ton retour ?

Je ne suis partie qu’un mois donc le retour à la maison n’a pas été trop dur. Mais j’aurais quand même aimé que mon voyage dure plus longtemps, et dès mon retour je n’avais qu’une envie : repartir en voyage.

Bref

Je n’avais jamais voyagé ni même vécu seule auparavant, et je me suis retrouvée à devoir planifier moi-même tout mon voyage, tenir mon budget, décider où j’allais dormir le soir même, ce que j’allais faire le lendemain… J’ai énormément gagné en indépendance et en confiance en moi.

Partage ce témoignage

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Étudier à l'étranger

Margo en Folk College au Danemark

Après ma rhéto, je suis partie au Danemark dans un Folk College à Brenderup. Ce sont des écoles internationales de citoyenneté (en internat). Chaque Folk

Amérique

Chloé à Vancouver

Je suis partie à Vancouver (Canada) pour une seconde rhéto.L’expérience a en fait commencé avant mon départ. Quelques jours avant de partir, j’ai été envahie

Amérique

Pamela en 2e rhéto aux USA

L’idée de partir m’est venue assez spontanément au tout début de ma 6e secondaire. Ce n’était pas un grand projet de mon enfance. En cours