Chloé à Vancouver

La meilleure expérience de ma vie

À propos de moi

Je m’appelle Chloé et j’adore voyager.

À propos de mon voyage

Je suis partie à Vancouver (Canada) pour une seconde rhéto.

En quelques mots

L’expérience a en fait commencé avant mon départ. Quelques jours avant de partir, j’ai été envahie de doutes et de peurs. À tel point que j’ai hésité à partir. Arrivée à l’aéroport, je n’avais plus le choix. J’ai passé la sécurité et c’était parti pour la meilleure expérience de ma vie. J’ai eu la chance de tomber sur une famille d’accueil juste adorable dans laquelle je me suis tout de suite sentie intégrée et appréciée. J’ai fait de multiples activités avec eux comme aller au parc d’attractions, faire les magasins, jouer à des jeux de société, aller au cinéma, etc. Ils m’ont vraiment traité comme un membre à part entière de leur famille.
En ce qui concerne l’école, je m’y sentais bien. Il m’a fallu du temps pour me faire des amis canadiens, mais j’y suis parvenue ! J’ai également fait plusieurs sorties et activités avec eux comme aller boire un café ou juste passer du temps dans un parc à parler de tout et de rien. C’était plutôt agréable de pouvoir partager des choses qu’ils ne connaissaient pas et vice versa.
Je dois avouer que ce n’était pas toujours facile, le mal du pays, les adieux et autres ne sont pas du tout faciles à gérer, surtout si vous êtes émotifs. Pour ma part, j’ai dû dire au revoir à une personne que j’avais rencontrée là-bas et à qui je tenais énormément. J’en ai pleuré pendant environ une semaine et je me sentais vide. Quelque temps plus tard, j’ai dû de nouveau dire bye à plusieurs étudiants qui rentraient chez eux. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que ce serait vite à mon tour de partir, j’ai eu du mal à gérer mes émotions. J’étais clairement perdue. J’en ai parlé avec des amis et ma famille d’accueil et j’ai décidé de profiter de chaque instant et d’arrêter de penser. Chaque week-end, je partais à l’aventure et passais du temps avec ma famille d’accueil, mes amis, dans le but d’avoir plein de souvenirs en tête.

Une difficulté… surmontée !

Il était assez difficile de se faire des amis autres que des étudiants internationaux, car les autres élèves avaient déjà leur petit groupe d’amis depuis plusieurs années. Les travaux de groupes m’ont beaucoup aidé à me faire de nouveaux amis, mais il suffisait juste de demander des renseignements à quelqu’un et ensuite cette personne engageait généralement une conversation. Il ne faut pas avoir peur de parler aux autres, car ils comprennent très bien que ce n’est pas toujours facile d’être un étudiant étranger.

Ce qui m’attirait à Vancouver

Le Canada m’attirait pour son ouverture d’esprit et son multi culturalisme. J’ai ensuite choisi Vancouver pour différentes raisons. Vancouver est une ville ayant un bel équilibre entre ville et nature, il n’y a pas que des buildings. Les multiples parcs rendent la ville beaucoup plus agréable à vivre comparé à d’autres endroits. Le climat a également influencé mon choix. Les autres villes du Canada qui étaient proposées dans le programme de mon organisme d’envoi connaissent des hivers assez rudes et ça, ce n’est pas fait pour moi. Enfin, Vancouver est proche de plusieurs endroits magnifiques comme Garibaldi Lakes, Whistler, Tofino, etc. et propose maintes activités.

Un conseil ?

Partir avec un esprit ouvert et aucune attente. Il faut aussi relativiser, même si vous avez peur de partir il faut le faire, sinon vous allez être envahis de regrets.

Bref

Mon expérience m’a permis de réaliser que les petites choses comptent, que je suis chanceuse d’avoir ce que j’ai et que la famille est la chose la plus importante. Cette expérience m’a également permis de grandir et de me trouver en tant que personne. J’ai juste une chose à dire. Lancez-vous dans l’inconnu !

Partage ce témoignage

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Amérique

Odile, les enfants et la Colombie

Après ma rhéto, je suis partie faire du volontariat en Colombie, à Mocoa.Le projet se déroulait dans une école maternelle-primaire. J’y allais donc tous les

Étudier à l'étranger

Léa, en 2e rhéto en Australie et aux Pays-Bas

De juillet à décembre, je suis partie en Australie (dans la banlieue de Melbourne). J’allais à l’école en uniforme et j’avais des cours moins conventionnels