Chloé

"Le monde est rempli d’endroits et de personnes extraordinaires"

Chloé, publié le 20 février 2020.
A propos de moi

Je m’appelle Chloé, j’ai 27 ans, je suis saisonnière dans l'agricole et l'animation d'enfants. Je suis aussi jongleuse et pratique le hoop-dance.

A propos de mon voyage

Quand j’ai eu 25 ans, je suis partie voyager et travailler en Andalousie et au Maroc. J’avais le besoin de sortir de ma routine et découvrir la vie nomade.

En quelques mots

Je suis partie à Malaga retrouver un ami dans une ferme, j’y ai fait environ un mois de volontariat. Ensuite, je suis allée à Grenade pour le Nouvel An rejoindre une amie, je suis tombée amoureuse de cette ville et j’y suis donc resté un certain temps. Nous vivions dans une grotte aménagée cuisinions au feu de bois. On faisait beaucoup de musique et de cirque. Notre besoin de mouvement nous a menés sur une plage à Tarifa ou j’ai rencontré une autre compagne de route. Elle voulait aller au Maroc avec son van elle m’a proposé de partir dans cette aventure avec elle et nous avons pris le ferry. On pensait y rester un mois, mais finalement on y est resté quatre. Un mois de volontariat dans une ferme dans le désert et le reste du temps à bord du van à écumer le Maroc dans les petits villages à la rencontre des gens. Finalement, en juin j’ai pris l’avion pour rentrer en Belgique.

Ce qui m’a plu

Passer mon hiver au soleil. L’accueil des gens en général que ce soit en Andalousie ou au Maroc.

Ce qui m’a déplu

Au Maroc, il faut toujours faire attention aux arnaques à touriste, on nous demandait de l’argent pour un oui pour un non. Par exemple, parce qu’on nous avait indiqué le chemin, parce qu’on nous avait aidés à nous garer… alors que nous n’avions rien demandé. Et dans certains endroits, la condition des femmes et la religion omniprésente me mettaient parfois mal à l’aise.

Un bon plan à partager ?

Mettre de l’argent de côté histoire de partir tranquille et ne pas avoir trop d’attentes, se laisser porter.

Comment s’est passé ton retour en Belgique ?

Assez dur, même si j’étais contente de retrouver ma famille et mes amis, le vent de la découverte m’appelait. J’ai très vite ressenti le besoin d’aventure, j’ai repris mon sac à dos un mois et demi plus tard et suis repartie sur les routes de France et d’Espagne. Depuis je ne me suis jamais vraiment arrêtée.

Bref

J’ai retiré de ce voyage une réelle expérience de vie, j’ai découvert que la vie nomade me convenait plus qu’une vie sédentaire. J’ai appris à être plus ouverte au monde, à demander de l’aide. À vivre avec moins de confort, à vivre plus simplement.

Partager le témoignage :

Ce récit t'a plu, mais tu as plein de questions ?
N'hésite pas à contacter l'auteur !

ou par email :

weyders.chloe@gmail.com

Tu veux plus de témoignages?

Émilie en secondaire à Leuven

Étudier à l'étrangerEuropeExpériences - 3 mois

Je suis partie suivre 3 mois de cours dans une école secondaire à Leuven, en Belgique.