Clémence

You only live once, take the most of each experience and each day.

Clémence, publié le 16 juillet 2018.
A propos de moi

Je m'appelle Clémence, j'ai 19 ans et j'étudie à l'Université de Venlo (Pays-Bas).

A propos de mon voyage

Je suis partie faire une 2e rhéto en Australie et en Allemagne. J’avais envie de découvrir, d’expérimenter de nouvelles choses, de voir comment c’était ailleurs.

En quelques mots

Je suis partie début juillet un peu après ma remise de diplôme pour Albury, NSW, une ville de 42 000 habitants mais méconnue de l’Australie. Je suis arrivée dans ma famille d’accueil après un très long vol. Mes parents d’accueil ont été formidables, et je me rappelle encore que la première fois qu’on est arrivés à la maison, mon papa d’accueil m’a dit : bienvenue chez toi. Quelques jours plus tard, on est allées avec ma maman d’accueil chercher ma sœur d’accueil à Canberra, la capitale de l’Australie, et elle en a profité pour me faire visiter un peu la ville. C’est une des choses que je retiens, quand elle en avait l’occasion, ma maman d’accueil me faisait visiter : on a été une fois à un festival fermier très populaire, on a été dans des petites villes historiques (Beechworth), elle m’a emmenée au zoo avec les animaux australiens pour que je puisse voir des kangourous, wombats et autres koalas et on est parties toutes les deux en vacances sur la côte Est, un road trip de Gold-Coast à Sydney.
J’ai directement commencé l’école avec le traditionnel uniforme (pour l’hiver j’avais une jupe qui m’arrivait aux chevilles et ressemblait à une couverture). Les cours sont assez différents par rapport à la Belgique et on en 6 en tout. J’avais maths, anglais, cuisine (plutôt fun, j’ai même fait un stage d’une semaine dans un restaurant dans le cadre de ce cours), culture et société (très intéressant), études religieuses, sport théorique et sport pratique, famille et communauté. Dans l’ensemble c’était des cours intéressants, mais pas particulièrement difficiles. J’ai eu des examens en octobre/novembre et ma maman d’accueil s’est empressée de m’imprimer mon bulletin quand elle l’a eu reçu par email. J’étais dans une école catholique alors tous les matins on avait une prière dans les haut-parleurs et parfois une messe ou autre assemblée.
L’école terminait tous les jours vers15h. Dans mon temps libre, je jouais au netball (une sorte de basket-ball) tous les lundis soirs avec une fille de mon école et ses amies, on a fini 2e de notre division et chaque semaine ma maman d’accueil venait me voir jouer.
J’avais aussi dans la même ville et la même école une étudiante d’échange belge avec qui je m’entendais bien et on se retrouvait souvent pour parler ou pour aller faire du shopping. Ma sœur d’accueil m’a aussi emmenée plusieurs fois avec elle quand elle sortait ou allait à des anniversaires, ce qui était super sympa et m’a permis de rencontrer des gens. Je suis vraiment contente et reconnaissante d’avoir fait autant de choses : j’ai essayé le water polo, j’ai fait du volontariat pendant une heure dans un McDonalds (qu’ils appellent Maccas là-bas et pas Mcdo), j’ai été à un concert de Macklemore, j’ai été voir un match de football australien, j’ai célébré mon 18e anniversaire comme une Australienne, je suis montée en haut du pont de Sydney, j’ai fait du volontariat dans une maison de retraite avec l’école, j’ai participé à un festival de théâtre totalement volontaire, c’était marrant.

En Allemagne, j’étais à Eutin, dans le Nord. C’était moins loin mais quand même différent. J’ai commencé à jouer au badminton deux fois par semaine et j’ai fait un peu de volontariat dans une maison de retraite. J’ai été surprise de voir que je parlais allemand et comprenais suffisamment pour communiquer avec les pensionnaires. J’ai changé 3 fois d’année à l’école alors j’ai fait différentes choses. J’ai été visiter le port d’Hamburg, j’ai été à une foire aux métiers… Je n’avais pas beaucoup de cours sur la semaine, ils se terminaient vers 13-14h sauf le vendredi, j’avais cours jusque 10h15. Je suis devenue amie avec une étudiante d’échange qui était dans la même école que moi. J’allais aider sa sœur d’accueil pour ses cours de français. J’avais aussi d’autres amis étudiants d’échange et j’ai été à Kiel, à Hamburg et Berlin avec eux, j’ai même passé un weekend dans la famille d’accueil d’une Italienne et été à l’anniversaire d’un Américain. Je suis partie quelques jours au lac Müritz avec ma famille d’accueil, une très jolie région.

Mes premières semaines sur place...

Durant les premières semaines, c’était beaucoup de découvertes, de nouvelles choses et un nouveau rythme à attraper. Je ne comprenais pas tout et j’ai plusieurs fois dit « oui oui » sans comprendre ce qu’on me voulait (chose à ne pas faire, les autres sont plus que contents de nous aider).

J'ai adoré

En Australie les gens demandent tout le temps, comme une formule de politesse, ‘bonjour, comment ça va?’ et étaient très ouverts et aimables. Je me rappelle qu’à l’école au début tout le monde venait me parler.
La nourriture et leurs desserts sont super bons : les parmis, les lemon slices, caramel slices, les slushies et Tim-tams me manquent parfois.

En Allemagne, même si c’est plus proche, j’ai particulièrement aimé les paysages, souvent remplis d’eau : rivières, lacs, Fœrde de Kiel et la mer baltique toute proche. J’ai été en bateau sur le Fœrde et il y avait deux lacs dans la ville où j’étais.
Autant en Australie qu’en Allemagne, il y a beaucoup plus d’activités organisées avec l’école : un parlement européen pour les jeunes, visite d’une foire aux métiers, visite d’une Université, volontariat, visite du port d’Hambourg, jours de projet à la fin de l’année, un jour de promenade avec le titulaire de classe, un jour avec des épreuves entre les différentes maisons (comme dans Harry Potter)…

En revanche...

Si en Australie les gens sont très ouverts et sympas, quand je suis arrivée en Allemagne du Nord, les gens étaient plus renfermés et ne parlaient pas beaucoup. Alors ça a été assez dur comme je ne parlais pas beaucoup la langue. Aussi au début, j’étais dans une classe avec des élèves qui avait 3 ans de moins que moi, ce qui faisait quand même une grande différence, c’était donc difficile de m’intégrer, car je n’avais pas grand-chose en commun avec eux.

Mon conseil pour partir ?

Communiquer est la clef, je sais par expérience que c’est très compliqué et encore plus quand on ne parle pas la langue, mais laisser un problème en suspend ne résoudra rien et ça ne fera que l’empirer.

Bref

J’ai acquis de la confiance en moi, des souvenirs extraordinaires, des rencontres inoubliables (je parle encore maintenant avec ma famille d’accueil et mes copines et autres étudiants d’échange). J’ai de la reconnaissance et de la gratitude envers tous ceux qui m’ont accueillis et permis de vivre cette aventure

Partager le témoignage :

Ce récit t'a plu, mais tu as plein de questions ?
N'hésite pas à contacter l'auteur !

ou par email :

clemence.schumacker@gmail.com

Tu veux plus de témoignages?

Judith, les femmes et la musique en Irlande

EuropeExpériencesTravailler et/ou voyager à l'étrangerVolontariat & rencontres culturelles - 1 mois et quelques jours

À 18 ans, je suis partie en Irlande dans le but d’étudier les femmes et la musique.