Aurore en projet de volontariat à Smokvica

De belles rencontres

À propos de moi

Je m’appelle Aurore et je suis assistante sociale.

À propos de mon voyage

À mes 25 ans, je suis partie faire projet de volontariat dans le cadre d’un camp guide.

En quelques mots

Je suis partie en camp guide pendant une semaine dans un petit village qui s’appelle Smokvica en Slovénie. Nous étions un groupe de 7 jeunes, tous anciens chefs scouts ou guides, et nous voulions faire un dernier camp à l’étranger.

Notre projet consistait à aider une ASBL qui œuvrait pour le développement durable dans sa région. Nous l’avions trouvée en faisant des recherches sur les sites des organismes d’envoi.

Nous avons été accueillis dans la maison du responsable de l’ASBL qui habitait à ce moment-là dans le village pour lequel il travaillait. Nous étions donc auprès des habitants que nous aidions. C’était une chouette opportunité car nous avons pu travailler avec eux, apprendre à les connaître, partager des repas et des activités de loisir…

Nous travaillions en général le matin. Nous avons aidé les habitants du village dans plusieurs tâches : faire le bois, débroussailler, ramasser des déchets, dégager une source… L’après-midi il faisait fort chaud pour travailler, donc nous étions libres. Nous allions alors souvent à la mer pour nous rafraîchir. C’était possible car nous avions loué un van !

La préparation

Une fois que nous avons trouvé le projet qui nous intéressait, nous avons contacté l’organisme d’envoi correspondant. Ils nous ont mis en contact avec l’ASBL et nous ont accompagnés dans les démarches administratives à faire.
Nous avons financé une partie du projet en organisant des activités pendant l’année scolaire (vente de foie gras, organisation de soirées blind-test, etc.).

Ce qui m'a plu

Le fait de pouvoir vivre pendant une semaine avec les villageois que l’on aidait c’était super ! On a fait de belles rencontres, qui donnaient du sens au projet.
Nous n’étions pas les seuls volontaires dans le village cette semaine-là, on a donc aussi rencontré d’autres jeunes étrangers.

Un conseil ?

Ne pas hésiter à aller à la rencontre des gens qui sont impliqués dans le projet de volontariat, mais aussi de son environnement. Pouvoir donner un coup de main est important dans ce type de voyage, mais aller à la rencontre de l’autre l’est tout autant je trouve. On apporte notre aide à des personnes, mais celles-ci ont aussi quelque chose à nous apporter.

Bref

Cette expérience m’a permis de rencontrer une autre culture et de découvrir un pays que je ne connaissais pas 🙂

Partage ce témoignage

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Amérique

Odile, les enfants et la Colombie

Après ma rhéto, je suis partie faire du volontariat en Colombie, à Mocoa.Le projet se déroulait dans une école maternelle-primaire. J’y allais donc tous les

Étudier à l'étranger

Christelle en Allemagne

À la fin de ma rhéto, je suis partie suivre une 5e année dans une école secondaire à Duisburg, en Allemagne.Je venais de terminer mes

Afrique

Charlotte au Togo

Je suis partie en « stage d’immersion » au Togo. Cela consistait en un travail sur une thématique (la planification familiale – la contraception) en partenariat avec