2 frères, un festival d’art et l’Afrique du Sud

« Dépaysement artistique et culturel »

À propos de moi

Nous sommes deux frères : Julien & François, nous avons 27 et 31 ans. Julien est conseiller en orientation et François est indépendant en peinture de bâtiment. Ensemble, nous mettons en place un projet artistique mêlant la passion de François, la peinture murale et celle de Julien, l’audiovisuel.

À propos de mon voyage

Nous sommes partis à Cap Town, en Afrique du Sud, participer à un festival d’art.

En quelques mots

Nous avons décidé de poser notre candidature de projet commun à un festival d’art en Afrique du Sud. Suite à l’analyse de notre dossier, la structure d’accueil (IPAF) a accepté notre projet et nous a invités à participer en tant qu’artistes lors de leur festival, en février 2020. Lors de cet évènement artistique, axé sur la peinture et la digitalisation, nous avons décidé de combiner nos deux spécialisations artistiques : la peinture murale et l’audiovisuel. François a peint en grand format la tête d’un animal typique d’Afrique du Sud, le rhinocéros, et Julien filmait l’évolution de cette fresque, l’animal réel et la ville dans laquelle le festival a lieu. Vu de profil, la déconstruction dynamique murale mène vers un QR code peint en grand format. Celui-ci, dès le scan effectué, mène vers la création audiovisuelle. Le Rhinocéros peint dévoile alors aux passants curieux un partage de la réalisation de la fresque et une découverte de l’Afrique du Sud sous sa forme créative, culturelle, environnementale et sociale. À ce jour, la vidéo n’est pas encore en ligne, mais le sera très prochainement, lorsque mon site et celui de mon frère seront davantage développés.

Les gens de Salt River (quartier dans lequel on était) étaient très curieux de ce qu’on réalisait et beaucoup de piétons s’arrêtaient pour observer l’évolution de la fresque. Certains d’entre eux prenaient des photos et admiraient longtemps la création. Nous avons été surpris par l’agréable accueil du graffiti !

Au niveau de la langue, on a eu quelques difficultés pour nous faire comprendre… Mais avec quelques gestes et des images issues de Google images, nous avons pu communiquer et c’était parfois très drôle !

Partir à Cap Town dans le cadre de ce festival a permis de concrétiser notre projet entre frères et a été très porteur à différents niveaux. D’un point de vue personnel, la découverte d’une autre culture et l’échange avec les personnes locales nous a davantage ouverts à la diversité culturelle. C’était extrêmement riche pour nous d’aller à la rencontre des locaux, d’échanger avec eux et d’en apprendre davantage sur leur manière de vivre et de penser. Les nombreux échanges ont également été source d’inspiration pour notre démarche artistique. D’un point de vue professionnel, les échanges avec les artistes du festival nous ont permis d’élargir encore plus notre vision de l’art. C’était très intéressant d’échanger et de partager autour de nos pratiques et représentations respectives. Nous tenons à garder contact avec eux et nous espérons vraiment les revoir en les accueillant ici en Belgique, et/ou chez eux, pour d’éventuels futurs projets artistiques.

Pour nos partenaires, équipe organisatrice de l’évènement, la fresque proposée du rhinocéros a été source d’inspiration pour eux. La combinaison de la peinture et de l’audiovisuel est innovante et pourrait donner d’autres idées de création. Créer une telle pièce en deux jours a également été un beau défi et nous l’avons relevé avec beaucoup de plaisir. D’un point de vue groupal, notre portfolio s’est considérablement enrichi d’une belle pièce ! Partir à l’autre bout du monde entre frères dans le cadre d’un festival d’art a été incroyable. Proposer notre vision créative autour d’un animal emblématique d’Afrique du Sud a été très bien accueilli par le festival, les autres artistes et la population locale. Ça nous encourage évidemment à poursuivre notre projet commun sur d’autres régions du monde.

Comment se préparer ?

Anticiper est le maître mot ! À tout niveau :

  • l’achat du billet d’avion (pour essayer de l’avoir moins cher) ;
  • la prise de contacts avec les personnes sur place ;
  • l’élaboration d’un dossier pour une bourse (pour notre cas, auprès du Bureau International de la Jeunesse) ;
  • réserver le logement (s’il n’est pas proposé par les gens accueillants) ;
  • remplir les formalités administratives (passeport) ;
  • prévoir un budget calculé en fonction du programme.

Ce qui nous a plu

Pendant la réalisation de la fresque, en fin de journée ou à travers des activités proposées dans le cadre du festival, nous avons eu la chance de rencontrer plein d’artistes provenant d’Afrique du Sud, d’Italie, de la Suisse, du Chili, du Brésil, de la France et d’Israël. C’était extrêmement riche de se rencontrer autour d’une passion commune. Chacun amenait sa propre vision et c’était fascinant de suivre l’évolution des fresques de chacun. Par les différents échanges et questions, ils se montraient aussi très curieux à notre approche fraternelle. L’idée de mêler deux passions, la peinture murale et l’audiovisuel, sur un même projet est, selon eux, très prometteur. Nous avons fait de très belles rencontres et nous espérons les revoir dans le futur pour de prochaines collaborations.

Comment avez-vous financé votre voyage ?

Nous avons eu une bourse de 1150 euros pour payer les billets d’avion via le programme Artichok du Bureau International de la Jeunesse (BIJ). Pour le reste, nous avons payé avec notre argent propre.

Un bon plan à partager ?

Il y a plein de choses à voir et à faire, mais évidemment à ne pas manquer dans la ville du Cap. Étant donné notre timing, nous avons mis l’accent sur trois endroits :

– Table Mountain : c’est la grande montagne du cap, elle est toute plate au-dessus comme une table. Il y a plusieurs chemins de randonnée pour accéder au sommet, mais aussi un funiculaire ;

– Lion’s Head : un sommet à côté de Table Mountain qui donne une vue magnifique sur Cape Town et toute la côte ainsi qu’une vue sur Table Mountain ;

– Cape of Good Hope and Cape Point : le point tout au sud de la péninsule, où il y a une réserve naturelle côtière. Nous avons également eu l’occasion d’aller à la réserve d’Inverdoorn. C’est une réserve privée située à quatre heures de route de la ville du Cap. C’était une expérience magique qui nous a permis, entre autres, de filmer le rhinocéros. Nous conseillons évidemment l’endroit !

Bref

Suite à cette première expérience internationale en duo et étant donné ses retombées très positives, nous voulons développer davantage notre concept artistique. Ainsi, nous réfléchissons actuellement à un nom commun qu’on créerait et qui nous représenterait. Nous approfondissons également la réflexion quant aux valeurs et aux messages que nous voulons faire passer à travers notre art (en lien avec la préservation de la faune et de la flore). Nous croyons en notre projet et nous sommes persuadés que cette expérience en Afrique du Sud nous ouvrira d’autres portes à l’avenir.

Partage ce témoignage

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Amérique

Emilie au Canada grâce à Expedis

Faire une expérience comme celle-là était un des mes rêves. Ma maman m’a parlé du fait qu’il existait le programme Expedis… 3 semaines plus tard

Océanie

Nolan en PVT en Australie

Rencontrer plein de monde de tous horizons. Bouger, découvrir de nouveaux lieux, un style de vie sans trop de contraintes ou de limitations.