Pauline, en stage à Nîmes

« Il faut oser et foncer car chaque expérience est unique et inoubliable »

À propos de moi

Je m’appelle Pauline, j’ai 28 ans et je suis infirmière à domicile et conseillère H2O at Home.

À propos de mon voyage

A 20 ans, je suis partie en Erasmus à Nîmes (en France) faire un stage de 3 mois car je souhaitais découvrir une autre manière de travailler en tant qu’étudiante et professionnelle de santé, mais aussi car j’avais à cœur de pouvoir m’ouvrir et m’offrir de nouvelles opportunités.

En quelques mots

Je suis partie durant 11 semaines dans le cadre d’un “Erasmus stage” découpé en 2 stages de 5 semaines dans une polyclinique. J’étais en stage du lundi au vendredi et en repos le week-end. Je suis partie en voiture, j’ai donc pu profiter et beaucoup bouger dans la région, que j’ai d’ailleurs visité en long et en large. Je suis partie avec une fille de ma classe qui faisait ses stages dans d’autres services et avec qui je suis sortie quelques fois mais très peu. J’ai fait la rencontre d’autres étudiants de l’école à laquelle nous étions rattachés (obligation légale pour effectuer le stage), nous sommes sortis lors de la Feria et lors d’évènements organisés par l’école. En termes d’activités, j’ai sillonné toute la région, visité certains des plus beaux villages de France, des sites historiques, des jardins botaniques, les villes qui se trouvaient aux alentours, j’ai aussi eu la chance d’aller jusqu’à la mer. Ce qui m’a le plus plu à Nîmes est l’environnement paisible, le soleil, l’organisation de mes journées de stage, le fait de pouvoir bouger facilement avec la voiture, et bien évidemment de pouvoir parler français (ce qui aide beaucoup lorsque l’on est à l’étranger).

Une arrivée mouvementée

En arrivant, j’ai découvert que mon logement était rempli de cafards (le propriétaire ne m’avait évidemment pas prévenu). J’ai cherché tant bien que mal un autre appartement pour le restant de mon séjour mais je n’ai rien trouvé dans le budget qui me convenait et à une distance raisonnable de l’école donc j’ai pris sur moi et je suis restée dans ce logement. Heureusement, l’immeuble a été traité durant le séjour.

Je me sentais aussi fort seule car éloignée de mes repères. Mais après quelques semaines d’adaptation, ça a été beaucoup mieux !

Une expérience pleine d'apprentissages

Ce voyage m’a permis, en peu de temps, d’apprendre tout un tas de choses : que ce soit en matière de vie seule, de gestion financière, d’indépendance, mais aussi professionnellement parlant au vu des différences d’organisation d’un pays à l’autre. J’en suis ressortie grandie, plus confiante et plus à l’aise pour rentrer dans la vie active.

Le retour à la maison

Tout s’est bien passé ! Ma seule difficulté a été de me replonger dans mes cours et de me réhabituer au rythme scolaire belge mais j’ai finalement réussi tous mes examens 🙂

Des bons plans ?

Avant le départ, je conseille de lire des témoignages de personnes qui ont vécu la même expérience, de s’inscrire sur des groupes sur les réseaux sociaux pour y faire des recherches, poser des questions, se renseigner sur notre destination et ce qu’il y a à faire dans la région (en achetant un guide par exemple). Internet est ton ami !

Une fois sur place, le meilleur plan est d’aller à la rencontre des gens et de profiter de chaque instant ! Le temps passe tellement vite qu’il faut en profiter ! De plus, être loin de sa famille et devenir indépendant du jour au lendemain n’est pas évident mais avoir des journées occupées peut aider à se sentir mieux.

Bref

« Il faut oser et foncer car chaque expérience est unique et inoubliable »

Partage ce témoignage

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Europe

Marie en stage professionnel en Espagne

Je suis partie faire un stage professionnel grâce au programme Eurodyssée du Bureau international de la jeunesse (BIJ). Je suis arrivée à Valence début octobre.

Étudier à l'étranger

Alix en 2e rhéto en Irlande

Je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire après ma rhéto et je n’avais aucune notion d’anglais. Je trouvais qu’il était important de