Charlotte et les tortues mexicaines

Confiance en soi et apprendre à se débrouiller par soi-même

À propos de moi

Bonjour, je m’appelle Charlotte, j’ai 25 ans, et je suis en recherche perpétuelle de ce que j’aime vraiment, oscillant entre travail et voyages.

À propos de mon voyage

Je suis partie faire un projet de volontariat au Mexique.

En quelques mots

Je suis partie avec ma sœur via un organisme d’envoi. Nous avons d’abord passé 4 jours à Mexico City, et nous sommes ensuite allées à Guayabitos, un village sur la côte ouest. Le projet consistait à patrouiller de nuit pour la protection des tortues : éviter qu’elles ne se fassent déranger lors de la ponte, récolter les œufs afin qu’ils ne se fassent pas braconner, remettre les bébés tortues à la mer après l’éclosion. On a aussi beaucoup visité durant les journées : une petite île, des plages paradisiaques, une cascade au milieu de la forêt (jungle?), une ferme aux crocodiles… Une magnifique découverte d’un point de vue environnemental ! Quant à la ville de Mexico, nous l’avons visitée avec des amis qui habitent là-bas. Ça nous a permis de découvrir la ville avec des locaux et c’est beaucoup plus simple de se repérer (c’est immense!).
À Mexico City, je me suis sentie toute petite car la ville est gigantesque (+ de 2 fois le nombre d’habitants de la Belgique).
Dans le village de Guayabitos c’était plus simple, convivial, on y trouvait assez vite ses repères.

Ce que j’ai aimé

Surtout en apprendre d’avantage sur les tortues marines et agir pour leur préservation. Aussi, la découverte de l’histoire (Teotihuacan, site archéologique) et de la faune et la flore !! C’est un pays très diversifié, il y a tellement à découvrir !

Ce qui m’a surpris

La forte influence des Etats-Unis ! Je pensais aussi que le pays était plus pauvre, moins développé. Mais beaucoup de choses sont un peu comme aux USA : structure des quartiers (tout en carré / routes perpendiculaires), les produits et les prix.

L’espagnol est un plus !

Parler espagnol est un plus ! Par exemple, c’était le stress dans les transports en communs pour savoir si on était sur la bonne route car peu de gens parlent anglais. J’ai pu me dépatouiller avec des gestes, et le peu de notion d’espagnol dont je disposais. J’ai croisé les doigts, et je suis bien arrivée 🙂

Bref

Beaucoup de connaissances (apprentissage), de découvertes et de rencontres. Surtout : mon entourage s’inquiétait car le Mexique est souvent vu comme un pays « dangereux » ! Je n’ai eu aucun problème sur place, tout s’est parfaitement déroulé ! Ce qui prouve qu’il ne faut pas s’arrêter à ses préjugés et que c’est bien d’aller voir sur place par soi-même.

Partage ce témoignage

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Océanie

Pauline en PVT en Nouvelle-Zélande

Après mes études, je ne savais pas trop vers quoi me diriger. Je ne me sentais pas prête à rentrer directement dans la vie active.

Afrique

Charlotte au Togo

Je suis partie en « stage d’immersion » au Togo. Cela consistait en un travail sur une thématique (la planification familiale – la contraception) en partenariat avec

Étudier à l'étranger

Noé en 2e rhéto en Australie

Initialement, l’idée était de prendre une année de break entre les secondaires et l’unif, principalement pour apprendre l’anglais (pour m’en servir dans ma future vie