Caroline au Kino Kabaret à Montréal

« Époustouflant »

À propos de moi

Je m’appelle Caroline, j’ai 30 ans et je suis comédienne.

À propos de mon voyage

À 29 ans, je suis partie à Montréal participer au Kino Kabaret et découvrir la ville.

En quelques mots

Cela faisait des années que j’avais envie de découvrir Montréal. Un ami qui vivait entre Montréal et Bruxelles m’a parlé du Kino Kabaret. L’occasion parfaite pour combiner voyage et plaisir de faire une expérience en rapport avec ma passion.

J’ai eu besoin de quelques jours avant le laboratoire pour m’habituer à la ville et au pays. Je suis arrivée trois ou quatre jours avant le Kino. J’avais une sensation très étrange due au jet lag, mais aussi à la découverte d’un autre continent. Puis je me suis vite habituée à la ville dans laquelle j’ai marché des journées entières. Et j’ai plongé dans le laboratoire du Kino. Je me sentais comme un poisson dans l’eau.

Le Kino Kabaret est un laboratoire qui s’organise sur deux semaines et propose le programme le plus complet au niveau international. On y retrouve des cinéastes, comédiens, musiciens et autres artisans du cinéma pour créer des films en 72h. Le programme était aussi riche en ateliers, j’ai pu participer à certains de ceux-ci : scénario, direction d’acteurs, jeu d’acteur, improvisation, scénarisation d’une web-série… Ce qui m’a permis d’apprendre de nouveaux outils et de les utiliser durant le laboratoire. J’ai aussi participé à différentes master class sous forme de questions-réponses avec des professionnels du cinéma canadien.

Comment se préparer ?

C’est propre à chacun. Pour ma part, c’est de bien m’organiser et aussi de sentir le moment de partir. Pour cette expérience, j’ai tout mis en place en un mois. Car je savais aussi que c’était de courte durée et faisable. Après cette expérience, j’ai fait une demande de PVT , j’avais très envie de revenir dès septembre au Québec. Pour ce projet, je me suis préparée plusieurs mois et j’ai repoussé ma venue au Canada qui était prévue en septembre à février. Il faut s’organiser, travailler pour mettre de l’argent de côté, et surtout sentir le bon moment de partir.

Ce qui m’a surpris

Au fur et à mesure de mon voyage, j’ai rencontré des personnes avec qui je me suis nouée d’amitié et avec qui je souhaite collaborer dans le futur. Mais surtout, je ne m’attendais pas à rencontrer des personnes qui pouvaient croire en moi, me pousser, m’aider en si peu de temps. Lorsqu’on n’a pas d’attentes, on est surpris.

Le retour en Belgique

C’était très étrange, car c’est le retour au quotidien, mais avec une énergie folle que j’ai eue en très peu de temps et qui m’a permis de continuer mon chemin. De retour en Belgique et après avoir partagé ce voyage et mes films à mon entourage, mes amis m’ont encouragée à continuer dans cette voie. J’avais découvert en moi quelque chose que je voulais réaliser et qui était possible : raconter des histoires et les mettre en image. J’ai fait une demande de visa PVT (permis-vacances-travail) pour pouvoir retourner au Québec et vivre une autre expérience : vivre dans un autre pays.

Comment as-tu financé ton voyage ?

J’avais de l’argent de côté pour pouvoir vivre pleinement mon expérience là-bas. Et j’ai monté un dossier pour le soumettre au Bureau International Jeunesse et avoir du financement pour mon billet d’avion : j’ai bénéficié de la bourse Artichok  (+-500euros).

Bref

Ce voyage m’a permis de rencontrer une toute nouvelle culture et une grande ville. La ville est accueillante, les habitants sont d’une gentillesse incroyable et sont très respectueux. J’en retire que du positif et beaucoup de synergie. J’encourage tout le monde à vivre ce genre d’expérience. De se découvrir dans un autre pays, dans un autre contexte et d’aller à la rencontre de l’inconnu. Cela nous permet de nous découvrir et de grandir. Le Kino m’a donné une force et m’a redonné confiance en moi. J’ai pu observer que ce voyage était une grande étape de ma vie personnelle et professionnelle.

Partage ce témoignage

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Ce récit t'a plu et tu as plein de questions ?

N'hésite pas à contacter l'auteur !

*Ne t’affole pas si certains liens ne fonctionnent pas, certains ont décidé de ne pas tout partager, et on respecte leur choix !

Encore plus de témoignages...

Amérique

Charlotte et les tortues mexicaines

Je suis partie avec ma sœur via un organisme d’envoi. Nous avons d’abord passé 4 jours à Mexico City, et nous sommes ensuite allées à